Header post for senemusique

Etats-Unis : Le chanteur R.Kelly reconnu coupable de multiples crimes sexuels

par

Etats-Unis : Le chanteur R.Kelly reconnu coupable de multiples crimes sexuels

Il est resté assis, sans réaction. Lundi, le roi déchu du R & B, Robert Kelly (R.Kelly), a été reconnu coupable par un jury new-yorkais des neuf charges qui pesaient contre lui, notamment d’exploitation et de trafic sexuel, ainsi que de racket. L’interprète du tube I Believe I Can Fly, qui connaîtra sa peine en mai 2022, risque la prison à vie. Et il doit encore faire face à la justice de l’Illinois et du Minnesota. L’un de ses avocats, Deveraux Cannick, a déclaré à la presse qu’ils étaient « déçus du verdict » et qu’ils envisageaient de faire appel.

Pendant les six semaines de ce procès qui marque un tournant pour le mouvement #MeToo, avec des victimes toutes afro-américaines, plus de 50 témoins ont dressé un portrait accablant du chanteur. A la barre, neuf femmes et deux hommes ont déclaré que R. Kelly avait abusé d’eux sexuellement, décrivant des viols, des prises de drogues forcées, des situations d’emprisonnement ou encore des faits de pédopornographie.

«Endoctrinée»

R.Kelly était juge notamment pour extorsion, exploitation sexuelle de mineur, enlèvement, corruption et travail forcé. Les débats se sont rapidement concentrés sur le «système» mis en place par le chanteur pour attirer à lui de très jeunes femmes et les agresser sexuellement, avec la complicité de son entourage, comme dans une sorte d’entreprise mafieuse, selon l’accusation.

«Ce n’est pas un génie. C’est un criminel. C’est un prédateur», avait affirmé la procureure adjointe Nadia Shihata dans son réquisitoire la semaine dernière.
Nombre de victimes ont raconté avoir rencontré la star lors de concerts, durant lesquels elles s’étaient vu confier un petit morceau de papier avec les coordonnées du chanteur par son entourage. Il pourrait faire quelque chose pour leur carrière musicale, leur promettait-on.

Au lieu de cela, les victimes se sont fait «endoctriner» dans le milieu sordide de R.Kelly, ont accusé les procureurs de Brooklyn, forcées à des rapports sexuels avec le chanteur et maintenues dans ce système par des «mesures coercitives».
Afp