Header post for senemusique

Divorce, sextape… : Le jeune marabout Souhaïbou Mané publie ses ébats sexuels avec une chanteuse

par

Divorce, sextape… : Le jeune marabout Souhaïbou Mané publie ses ébats sexuels avec une chanteuse

Les guides religieux font-ils souvent dans le mauvais comportement ? Affirmatif si l’on se fie à la démarche de Souhaïbou Mané, chef religieux qui a été traîné aux flagrants délits du tribunal de Dakar par son ex femme avec qui, une procédure de divorce reste pendante devant les juridictions.

La femme en question, répondant au nom de Isseu Dièye et qui est commerçante et artiste chanteuse poursuit son ex époux pour diffusion d’images contraires aux bonnes mœurs, atteinte à l’intimité de la vie privée par diffusion de parole tenue dans un cadre privé sans son consentement.

Devant le juge, elle restitue les faits.
« Il m’a envoyé un message pour me dire qu’il allait publier mes vidéos. Il a d’abord envoyé à mon frère un audio dans lequel je conversais en privé avec une amie », a confié la plaignante. Elle a assuré face aux juge être victime d’insultes à travers la toile depuis la publication des images obscènes par son ex mari.

« Dans mon compte Facebook, on a commencé à m’envoyer des captures des images accompagnées d’insultes », a-t-elle soutenu avant de réclamer la somme de 5 millions Fcfa pour le préjudice subi.

Interpellé sur sa démarche, le marabout qui bénéficie d’un mandat de dépôt depuis le 17 décembre n’a pas nié les faits et s’explique.

« On m’a envoyé l’audio depuis l’italie et je lui ai écrit pour lui faire savoir que les propos qu’elle a tenus avec son amie circulaient déjà sur internet. Je les ai par la suite envoyé à son frère.

Pour ce qui est de la vidéo, je l’ai envoyée à mon ami. Il s’agit des ébats qu’on a eus lorsqu’on vivait ensemble », a déclaré Souhaïbou Mané.

Récidiviste pour violence à l’endroit de son ex femme, l’accusé a confié avoir agi de la sorte pour bénéficier de la garde de l’enfant qu’il a eu avec cette dernière.
« Je l’ai fait parce que je voulais récupérer mon enfant de 3 ans », a-t-il soutenu avant de présenter ses plates excuses au juge et à son ex épouse.

Le parquet qui a relevé la constance dans la matérialité des faits,  a requis contre le marabout une peine de deux (2) ans dont deux (2) mois ferme avec une amende de 500 000 Fcfa. Il n’a pas manqué cependant de sermonner le mis en cause.
« La divulgation des ces vidéos ne vous honore pas en tant que chef religieux », lui a dit le procureur général.

Dans sa plaidoirie, la défense s’est fondée sur les regrets de son client.

« La leçon est reçue et bien sue. Il dit qu’il a envoyé l’audio et les vidéos et il a regretté. En son nom et pour son compte, je sollicite que vous lui fassiez une application bienveillante de la loi », a déclaré l’avocat de Souhaïbou Mané.

L’affaire a été mise en délibéré au 28 décembre prochain…

DAKARACTU